Maison Départementale des Sports
ZAC Pierres Vives
Esplanade de l'égalité
BP 7250
34086 Montpellier

Port/ 06 08 78 02 18
Tel:  04 67 67 42 78

Bureau 2012-2016

Président d'Honneur Pascal AGUGLIARO
Vice-président d'honneur Jean FUMAT
Vice-président Honoraire Mathieu TORRE

Président: Claude BALSAN

Vice-président délégué:
Jean Bernard FIZE

Vice-présidents:
Jean CATARINA,
Michel MUR,
Gérard GARREL

Secrétaire: Anaïs GARAMBOIS
Secrétaire adjoint: Hubert CATAPANO

Trésorier: Alphonse D'ACUNTO
Trésorier adjoint: Alain ALLEMAND

Membres:
Monique AGUGLIARO,
Jacques ADGE,
Jeanine CALVIAC,
Américo DA SILVA,
Patrick DELCROIX,
Vincent DIAZ,

Henri GUILLIEN
Claude LECOU,
Alain MARROT,
Gérard RIVIERE,
Bénédicte ROZE,

Comité Régional
Présidente: Monique AGUGLIARO

Vice-présidente déléguée:
Liliane DOUMERGUE

Vice-présidents
Claude BALSAN
Patrick EVESQUE
Jean Pierre MIS
Bernard SECRETIN

Secrétaire général
Michel BONHOMME
Adjoint: Claude LECOU

Trésorier:
Robert HASSOUN
Adjoint: Michel MORENTE

Membres titulaires:
Régine CAYROCHE
Nicole CHASTAN
Annette EYCHENNE
Jean CATARINA
Claude MALLA
Jean VALENTIN
Joseph VIAL

Suppléants
Raymond EYCHENNE
Gérard GARREL
Pierre LAURAIRE
Armand SEBELIN
William STANSFIELD

Comité Départemental de l'Hérault
CD 34
Convention
Vign_signature_convention
Le 10 décembre 2011,au cours de l'Assemblée Générale des médaillés Jeunesse et Sports à Montagnac dans l'Hérault,un partenariat  a été décidé entre le comité départemental des médaillés de l'Hérault et le comité départemental handisport de l'Hérault.
Son objectif: Mener des actions communes dans les deux comités, sous forme notamment de remise de récompenses lors de manifestations sur le département. A cette occasion,Claude Balsan Président du comité départemental des médaillés Jeunesse et Sports de l'Hérault et Stéphane Janneau Président Départemental Handisport de l'Hérault ont paraphé les documents d'une convention de travail.
Récompenses
Vign_dscf0004
Jeudi 22 Septembre à Montpellier, dans les salons de la préfecture, 18 sportifs ont été honorés par le ministère de la jeunesse et des sports. Une cérémonie officielle de remise de médailles d'or et d'argent, en présence du secrétaire général de la préfecture de l'Hérault, de la directrice de la DDSCS, et du directeur régional de la DRJSCS. Des distinctions pour honorer des années de bénévolat consacrées en grande partie aux développement des activités physiques et sportives.   
Interview du Président
Monsieur le Président pouvez vous faire un premier bilan après deux ans à la tête du comité de l’Hérault ?
Arrivé à moitié mandat je pense que ce bilan est positif et que nous sommes sur la bonne voie de la progression. Vous le savez puisque cela est paru dans notre revue il y a eu quelques changements dans les postes du bureau directeur avec l’arrivée de nouveaux et le départ de certains mais à cela rien d’extraordinaire. Tous se mettent au travail dans un franc esprit de camaraderie.

Avez-vous changé vos actions ?
Pour nos actions, nous n’avons pas changé radicalement les objectifs. Nous avons simplement essayé de les améliorer et d’en ajouter d’autres. Nous avons toujours les incontournables. Le semi marathon de la Grande Motte, la cyclo-sportive La Roger PINGEON à Gignac, le challenge de Hand Ball Jean Paul LACOMBE au stade de la Rauze à Montpellier, le challenge du Franc Jeu mis en place par Jean FUMAT il y a 16 ans, et le petit frère, le Prix de la sportivité des collèges, âgé de 8 ans. Nous n’avons pas oublié notre devoir de prévention des jeunes. Nos actions dans les stages de cyclisme, de rugby ou dans les collèges sont toujours bien perçues par les jeunes sportifs.
Pour les nouvelles, bien sur notre revue qui est maintenant biannuelle grâce à l’arrivée de partenaires publicitaires que je tiens une nouvelle fois à remercier. A cela s’ajoute notre site internet ou vous trouvez plein d’informations, la journée des bénévoles, les formations sur l’utilisation des défibrillateurs.

Pour faire des actions il faut des finances qu’en est-il ?
Sans rouler sur l’or nous ne sommes pas les plus mal loties. Grace au CNDS, à l’appui du Comité Départemental Olympique et Sportif, à notre fédération et au département nous pouvons réaliser ce que nous souhaitons. Si un jour certaines sources venaient à ce tarir nous changerions notre stratégie. J’espère ne pas avoir à le faire.

Et au niveau des licenciés ?
C’est là, une grande satisfaction. Nous avons une progression constante ces dernières années. Malgré des mutations et malheureusement de nombreux décès. De 173 en 2008, nous passons pour la première cette année fois le cap des 200 en étant 204. Ma position dans différentes instances dirigeantes me permet, de contacter des personnes susceptibles de recevoir une médaille ministérielle et le fait n’est pas étranger à cette progression. Mais en plus il faut, et là j’en suis certain, beaucoup de relationnel.
Recevoir une médaille ministérielle est pour un bénévole, quelque soit son origine, un témoignage de reconnaissance de la nation. Mais ce n’est pas une fin en soi.
Les mérites qui ont valu cet honneur sont la preuve de l’engagement associatif. C’est pour cela qu’il est important de regrouper les médaillés au sein de notre association pour valoriser le bénévolat et soutenir la cause des jeunes.
Adhérer est un signe de reconnaissance pour et par tous.
Adhérer c’est continuer à s’occuper des jeunes et des anciens.
Adhérer c’est faire connaitre la valeur du bénévolat.
Adhérer c’est reconnaitre les valeurs que sont amitié, solidarité et générosité à la FFMJS.

Pourquoi payer une licence ?
Parce que l’aide aux anciens est quotidienne.
Parce que l’aide aux jeunes est quotidienne.
Parce que les challenges et les actions ont un cout.
Parce que les locaux sont rarement gratuits.
Parce que vous êtes assuré.

Cette liste n’est pas exhaustive loin de là, mais vous donne un aperçu de l’importante nécessité d’adhérer à notre comité pour soutenir nos actions au profit des jeunes et des moins jeunes.

J.B. FIZE

Au revoir Pascal
     Chers amis,

     J'écris ces lignes quelques instants après avoir appris le terrible nouvelle. C'est avec une très grande peine que je dois annoncer à celles et à ceux qui seraient dans l'ignorance, du décès de notre ami Pascal AGUGLIARO.
     Si j'écris si rapidement c'est que je veux que les mots sortent du coeur, pas de la réflexion.
     J'ai eu la chance de te côtoyer Pascal, pendant de nombreuses années. Tu étais alors Secrétaire général du comité de l'Hérault lorsque j'ai fais ta connaissance. Avec Pierre ROMERO vous étiez les fers de lance des médaillés de la Jeunesse et des Sports. Fondant le Comité Régional, tu en deviens tout naturellement le Président et dans le même temps celui de l'Hérault.
     Ayant oeuvré dans différentes confréries sportives et culturelles tu étais connu, et surtout reconnu.Tu étais un "personnage" dans la vie associative Biterroise, Héraultaise et Languedocienne.
     Pendant toutes ces années Pascal, tu ne t'es jamais dépourvu de ta bonne humeur malgré quelques ennuis de santé. C'est à ta demande que j'ai pris ta suite à l'Hérault. Comme je l'ai dis en son temps "on ne remplace pas Pascal, on essaye de lui succéder du mieux possible"
     J'aimais t'avoir à mes cotés lors des réunions, c'était un plaisir. Toujours une idée, une parole juste et réfléchie. Tu calmais parfois mes ardeurs et savais relancer les débats. Tu aimais me taquiner, chose que je te rendais avec plaisir. Nous nous comprenions à mi-mot.
     Pascal, grand sportif, grand jouteur au palmarès impressionnant, mais surtout homme de coeur. Donnant de ton temps pour le bien de tous, tu avais ton jardin secret. Tu étais amoureux. Oui, amoureux de Bel Canto. D'opéra, le beau, le grand, ta discothèque en est le témoin. Pas une année sans les Chorégies d'Orange ou tu avais ta place. J'aimais  parler avec toi de ce que tu avais vu au théâtre d'Orange et moi sur mon petit écran, nous comparions nos avis sur les interprétations des artistes. C'était une passion que ton épouse et toi partagiez. Monique a aussi attrapé ce virus.
     Tu as consacré ta vie aux autres, mais ta grande fierté était ta famille. Ton épouse Francine, tes deux filles et tes deux petites filles étaient tout ton bonheur.
     Avec ton départ, certains perdent un copain, une relation. Moi je pers un ami, un vrai.

     Pascal, tu nous manques.

N'oubliez pas nos partenaires
Créer un site avec WebSelf